La formation

Deux sessions de formation de  25 élèves sont réalisées chaque année :

  • une session de septembre à mi-janvier
  • une session de février à mi-juin

Les modalités de la formation

Au regard de l’arrêté du 26 janvier 2006  modifié, relatif aux conditions de formation de l’auxiliaire ambulancier et au diplôme d’Etat d’ambulancier, la formation peut être suivie selon deux modalités :

  • Formation des élèves en cursus complet : ils suivent la formation dans son intégralité.
  • Formation des élèves en cursus partiel : les personnes titulaires d’un des diplômes énumérés ci-après sont dispensées de certains modules d’enseignement.
    • DEAS (diplôme d’état d’aide soignant)
    • DEAP (diplôme d’état d’auxiliaire de puériculture)
    • Les personnes titulaires de l’un des diplômes permettant l’exercice d’infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, psychomotricien, manipulateur en électroradiologie médicale ou technicien de laboratoire médical
    • DEAVS (diplôme d’état d’auxiliaire de vie sociale)
    • DEAES (diplôme d’état d’accompagnement éducatif et social)
    • DEAVF (diplôme d’état d’assistant(e) de vie aux familles)
    • Diplôme d’ambulancier délivré par un Etat membre de l’Union européenne ou un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen.

 

Titulaires du Intitulé complet Modules de formation à effectuer
1 2 3 4 5 6 7 8
DEAS Diplôme d’Etat d’aide-soignant X X X X
DEAP

DEAVS

DEAES

DEAVF

Diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture

Diplôme d’Etat auxiliaire de vie sociale

Diplôme d’état d’accompagnement éducatif et social

Diplôme d’Etat d’assistante de vie aux familles

X X X X X
Diplômes permettant l’exercice des professions d’infirmier, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute, psychomotricien, manipulateur en électroradiologie médicale ou technicien de laboratoire médical X X
Diplôme ambulancier délivré par un Etat membre de l’UE Dispense d’unités de formation évaluée par le directeur, après avis du conseil technique, à partir de la comparaison des deux programmes de formation

Pour en savoir plus sur les parcours partiels (articles 20 à 21 bis)

Le contenu de la formation

L’ensemble  de la formation comprend 18 semaines (630 heures) d’enseignement théorique et clinique, dont 13 semaines en institut (455 heures) et 5 semaines en stage (175 heures).

Elle est composée de huit modules conformément au référentiel de formation. (Voir référentiel de formation)

La participation à l’ensemble des enseignements est obligatoire.

L’enseignement théorique et clinique est organisé sur la base de 35 heures.

 

  • La formation théorique
    • Module 1 : Les gestes d’urgence
    • Module 2 : L’état clinique d’un patient
    • Module 3 : Hygiène et prévention
    • Module 4 : Ergonomie
    • Module 5 : Relation et communication
    • Module 6 : Sécurité du transport sanitaire
    • Module 7 : Transmission des informations et gestion administrative
    • Module 8 : Règles et valeurs professionnelles

L’enseignement dispensé vise l’acquisition des connaissances nécessaires et indispensables à l’exercice professionnel.

 

  • La formation clinique
    Les stages au nombre de 4 permettent l’acquisition progressive des compétences par l’élève. Ils sont réalisés dans les structures suivantes :
  • Service de court ou moyen séjour (personnes âgées ou handicapées, pédiatrie ou rééducation fonctionnelle) – 1 semaine
  • Service d’urgence – 1 semaine
  • Samu ou Smur avec passage en salle d’accouchement si possible ou stage optionnel supplémentaire en service d’urgence – 1 semaine
  • Entreprise de transport sanitaire – 2 semaines

 

Les modalités d’évaluation

Plusieurs types d’épreuves sont organisés pour évaluer les modules de formation : des épreuves écrites, des épreuves orales, des épreuves pratiques simulées.

Pour l’évaluation des stages cliniques, l’acquisition de chacune des unités de compétence est évaluée par les responsables de l’encadrement de l’élève.

 

Le diplôme d’État

L’évaluation des compétences acquises par les élèves est réalisée tout au long de la formation.

Pour être reçu au DEA (diplôme de niveau V), il faut avoir validé chacune des huit compétences nécessaires à la profession d’ambulancier.

En cas de non-validation d’une ou plusieurs compétences, l’élève dispose d’un délai de cinq ans pour valider le ou les modules auxquels il a échoué.

 

Handicap et scolarité

Les personnes bénéficiant d’une reconnaissance administrative de leur handicap peuvent contacter la directrice pour mettre en œuvre les aménagements recommandés.