Accueil

Bienvenue à
l’IFMK du CHU de Poitiers
Institut de formation en masso-kinésithérapie

toa-heftiba-a9pFSC8dTlo-unsplash

Le métier

Rôles et missions, champ d’intervention, contexte d’intervention, activités…

Inscription

Conditions d’accès, constitution du dossier, informations générales…

green-chameleon-s9CC2SKySJM-unsplash
pexels-julia-m-cameron-4144923

Formation

Programme de formation, stages, projet pédagogique…

Nous contacter

Coordonnées, présentation de l’équipe…

robin-worrall-FPt10LXK0cg-unsplash

Plus d'informations

La profession de masseur-kinésithérapeute

Issu de la gymnastique développée par le Suédois Henrik Ling au début du XIXe siècle, la kinésithérapie, regroupant la gymnastique médicale et le massage, se structure dès 1889 avec l’ouverture de la première École française d’orthopédie et de massage (EFOM) qui ne sera agréée qu’en 1925.

En 1924, une spécialisation en massage est reconnue pour les infirmiers et la même année est créé le syndicat des masseurs-kinésithérapeutes par l’association des anciens élèves de l’EFOM.

Dans la période précédant la seconde guerre mondiale, la kinésithérapie tente d’obtenir un statut légal sans succès.

Pendant la guerre, le régime de Vichy promulgue quelques textes réglementaires qui seront annulés par le gouvernement provisoire de la République française le 3 novembre 1945.

Le 30 avril 1946 est créé le Diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute obtenu après deux ans d’études. Il donne ainsi un véritable statut légal à la profession. La profession de masseur-kinésithérapeute est née.

En 1962, la première convention est signée avec la Caisse nationale d’assurance maladie. Les tarifs sont définis sur la base d’une nomenclature générale des actes professionnels (NGAP).

Le décret du 28 mars 1989 allonge la durée des études à trois ans.

Le 5 septembre 1989, une réforme du programme de formation est instaurée.

Entre 1991 et 2004, plusieurs textes réglementaires améliore le champ de compétences des professionnels parmi lesquels ; création du diplôme de cadre de santé pour tous les paramédicaux (1995), apparition du diagnostic masso-kinésithérapique, libre choix des techniques et des actes, augmentation du champ de compétences à la prévention, la recherche et le conseil, (1996), suppression de la notion qualitative et quantitative de la prescription médicale (2000), Ordre professionnel (2004), droit de prescription (2006).

Le 16 juin 2015 et le 2 septembre 2015 paraissent les textes instaurant la validation obligatoire d’une année de licence pour l’accès à la formation de masseur-kinésithérapeute et réformant le programme de formation qui se déroule maintenant sur quatre années en IFMK.

L'IFMK de Poitiers

L’Institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK) du CHU de Poitiers, est situé dans le bâtiment de l’institut régional de formations des professions de santé, sur le site de la Milétrie. Il a été créé en 1972.

Institut de formation public, il est financé par le conseil régional Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes et géré depuis sa création par le CHU de Poitiers. A vocation régionale, il est placé sous la tutelle de l’Agence régionale de santé.

Sous la responsabilité d’un coordonnateur, directeur de soins, il est intégré à la coordination des instituts de formation du CHU de Poitiers, qui regroupe les instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi), des aides-soignants (Ifas), des cadres de santé (IFCS), des manipulateurs en électroradiologie médicale (Ifmem), des ergothérapeutes (IFE), des ambulanciers (Ifa) et l’école d’infirmier anesthésiste (ERIADE)

Il est dirigé par un cadre supérieur de santé masseur-kinésithérapeute.

L’équipe pédagogique est composée de quatre cadres de santé kinésithérapeutes à temps plein.

L’équipe administrative est composée de trois secrétaires à temps plein.

Présentation de la formation (reportage E MEDIA) :

Témoignages d’étudiants (reportages E MEDIA) :

Témoignages de professionnels :