[:fr]Cataracte, glaucome et greffe de cornée[:en]Cataract, glaucoma and corneal diseases[:]

[:fr]

Nos consultations

La cataracte

cataracte
Cataracte

La cataracte est due à l’opacification progressive du cristallin, en général due à l’âge. Le diabète, la myopie et la prise de corticoïdes au long cours sont aussi des facteurs de risque.

Le cristallin est la lentille située dans l’œil, à l’arrière de l’iris qui permet de faire la “mise au point” c’est à dire de focaliser les rayons lumineux sur le centre de la rétine. Autour de l’âge de 45 ans, le cristallin commence à perdre son élasticité : la vue de près est floue : c’est la presbytie

Normalement, le cristallin est transparent. Sa perte de transparence, ou opacification, empêche la lumière de le traverser correctement. La vision se trouble, c’est la cataracte.

La cataracte est généralement liée au vieillissement naturel du cristallin après l’âge de 65 ans mais peut également être liée au diabète, à un traumatisme oculaire et plus rarement être congénitale.

Les signes :

Une baisse de vision touchant la vue de loin ou de près apparaît, également un l’éblouissement ou un dédoublement d’images.

Le traitement :

Il est chirurgical. Le but de l’intervention est de retirer le cristallin opaque pour le remplacer par un cristallin artificiel. L’opération de la cataracte  se déroule en général en ambulatoire sous anesthésie locale.

Vidéo du traitement chirurgical de la cataracte (attention, ce sont des images de chirurgie !).

Le glaucome

Nerf optique glaucomateux en haut et normal en bas
Nerf optique glaucomateux en haut et normal en bas

Le glaucome est une maladie oculaire grave. Il est le plus souvent lié à une trop forte tension oculaire conduisant à la perte de la vision irréversible par une dégénérescence des fibres optiques.

C’est une maladie fréquente, elle représente la deuxième cause de cécité au niveau mondial et touche 1 à 3 % de la population au-delà de 50 ans.

 

On distingue différents types de glaucomes :

  • le glaucome chronique à angle ouvert, forme la plus fréquente, indolore,
  • le glaucome par fermeture de l’angle de forme aiguë ou subaiguë, forme plus rare et douloureuse,
  • les glaucomes congénitaux, infantiles, juvéniles (très rare).

 

Les facteurs de risque sont :

  • l’hypertonie oculaire,
  • l’âge: Le glaucome est souvent décrit comme une maladie liée à l’âge, même si un glaucome peut survenir à tous les âges de la vie,
  • les antécédents familiaux: Le terrain familial représente un facteur de risque de survenue de glaucome, ce qui impose une sensibilisation et une surveillance orientée des patients rapportant des cas de glaucome dans leur famille,
  • les prises médicamenteuses: les corticoïdes,
  • le terrain vasculaire: Les facteurs de risque vasculaire sont à rechercher en cas de glaucome.

 

Les signes :

C’est une maladie insidieuse, sans douleur ni perte de la vision centrale. Et c’est donc seul l’examen chez l’ophtalmologiste qui permet de le dépister. Le dépistage du glaucome se fait par la prise de tension oculaire et sur de nombreux examens : champ visuel, analyse des fibres optiques (tomographie en cohérence optique/OCT).

 

Le traitement :

Le traitement consiste à faire baisser la pression de l’œil afin d’empêcher la maladie d’évoluer. Actuellement, le traitement repose sur :

  • des collyres hypotonisants,
  • du laser SLT  ou YAG (iridotomie),
  • la chirurgie de filtration (sclérectomie ou trabéculectomie),
  • la cyclodestruction par cryothérapie des corps ciliaires ou par une nouvelle technologie les ultrasons focalisés de haute intensité sur les corps ciliaires.

Vidéo d’une sclérectomie (attention, ce sont des images de chirurgie !)

Vidéo d’une pose d’istent après une opération d’un glaucome (attention, ce sont des images de chirurgie !)

Maladies de la cornée

La cornée est la première lentille transparente de l’œil. Elle recouvre la partie antérieure de l’œil devant l’iris et la pupille. Elle doit garder sa transparence.

Les maladies de la cornée peuvent avoir de multiples origines : traumatiques, infectieuses, génétiques, inflammatoires, allergiques ou toxiques.

Dans les suites de traumatismes physiques ou chimiques, au cours de maladies héréditaires (dystrophies cornéennes), d’infections ou d’inflammations, la cornée peut perdre sa transparence. Ces opacités peuvent  avoir des retentissements variables sur la fonction visuelle de l’œil atteint.

  • Diaporama de différentes pathologies de la cornée : ptérygion (2), brûlure oculaire chimique (3), conjonctivite virale (4), cornea guttata décompensée en dystrophie de Fuchs (5) et kératite herpétique (6). Attention, certaines images sont difficiles à regarder.
  • Ptérygion
  • Brûlure oculaire chimique
  • Conjonctivite virale
  • Cornea guttata décompensée en dystrophie de Fuchs
  • Kératite herpétique

 

Greffe de cornée transfixiante
Greffe de cornée transfixiante

Lorsque les opacités sont trop épaisses, ou lorsque toutes les couches de la cornée sont concernées, on peut recourir à une greffe de la cornée. La grande avancée chirurgicale de ces dernières années réside dans le remplacement sélectif des parties malades de la cornée en respectant les parties saines : il s’agit de greffes lamellaires. Cependant, lorsque toute la cornée est pathologique, on réalise des greffes de pleine épaisseur: il s’agit des greffes transfixiantes.

 

Vidéo d’une greffe de cornée (attention, (attention, ce sont des images de chirurgie !).[:en]

Nos consultations

Cataract

cataracte
Cataracte

A cataract is due to the progressive opacification of the crystalline lens, and is generally due to age. Diabetes, myopia and long-term cortico-steroid use are also risk factors.

The crystalline lens (the lens) is located inside the eye, behind the iris that facilitates clarification, which means the focusing of light beams at the center of the retina.  At around the age of 45, the lens begins to lose its elasticity, close-range vision is blurry or hazed: This is presbyopia.

Normally, the lens is transparent. When transparency is lost, and opacification occurs, light can no longer normally go through. Vision is impaired and becomes unfocused: There is a cataract.

A cataract is generally associated with the natural aging of the lens after the age of 65, but it can also be related to diabetes or ocular trauma; in rare cases, it may be congenital.

Its signs:

A loss of vision affecting the (far or near) view appears, as does bedazzlement or doubling of images.

Its treatment:

It is surgical. The objective of the operation is to remove the the opaque lens and to have it replaced by an artificial lens. A cataract operation is generally ambulatory and takes place under local anesthesia.

Video presentation of a cataract operation  (attention, these are surgery images!).

Glaucoma

Nerf optique glaucomateux en haut et normal en bas
Nerf optique glaucomateux en haut et normal en bas

Glaucoma is a severe ocular disease. Most often, it is associated with ocular hypertension leading to irreversible loss of vision through degeneration of the optical fibers.

It is a frequent disease, representing the second worldwide cause of blindness; it affects 1 to 3% of persons over 50 years of age.

Different types of glaucoma are commonly distinguished:

  • chronic open-angle glaucoma, the most frequent form, it is painless;
  • acute or sub-acute angle closure glaucoma, a less frequent form, it is painful; ,
  • congenital, infantile, juvenile glaucoma (highly rare).

 

Risk factors are:

  • ocular hypertonia; 
  • age: Glaucoma is often characterized as an age-related disease, even though it can actually occur at any age;
  • family history: Family factors represent a risk factor for glaucoma occurrence, necessitating sensitization and oriented supervision of patients reporting cases of glaucoma in their families;
  • medication taken: cortico-steroids;
  • vascular diathesis: In cases of glaucoma, vascular risk factors may be suspected.

Signs:

It is an insidious disease, without pain or loss of central vision. Only examination by an ophthalmologist can ensure its being screened.  Glaucoma screening is carried out by intraocular pressure measurement and a number of examinations: field of vision, fiber optic analysis (optical coherence tomography/OCT).

Treatment:

Treatment consists in lowering eye pressure so as to prevent the disease from progressing. At present, treatment is built around:

  • hypertonic eye-drops;
  • SLT or YAG laser (iridotomy),
  • filtration surgery (sclerectomy or trabeculectomy),
  • cyclodestruction by cryotherapy of the ciliary bodies by a new high-intensity focused ultrasound technology .

 

Vidéo d’une sclérectomie (attention, ce sont des images de chirurgie !)

Vidéo d’une pose d’istent après une opération d’un glaucome (attention, ce sont des images de chirurgie !)

Corneal diseases

The cornea is the first transparent lens of the eye. It covers the anterior part of the eye in front of the iris and the pupil. It needs to remain transparent.

Corneal diseases can have multiple sources: traumatic, infections, genetic, inflammatory, allergic or toxic.

Following physical or chemical traumas, or in the course of hereditary pathologies (corneal dystrophies), infections or inflammations, the cornea can lose its transparency, and the resulting opacity can have variable repercussions on the visual functioning of the affected eye.

Greffe de cornée transfixiante
Transfixing corneal graft

When the opacities are too thick, or when all the layers of the cornea are involved, a corneal graft is likely to be necessary. A major surgical breakthrough over recent years consists in replacing the diseased parts of the cornea while respecting the healthy parts: lamellar grafts. However, when the entire cornea is diseased, full thickness grafts are called for: transfixing grafts.

 

Video report on a corneal graft (attention, these are images of surgery!).[:]