Pathologies et prises en charge

Numéros utiles et d’urgence de gynécologie-obstétrique

LE SUIVI MÉDICAL DE VOTRE GROSSESSE


Votre grossesse est confirmée

Ventre grossesseVous avez jusqu’à la fin du 3e mois (15 semaines d’aménorrhée) pour envoyer le formulaire de déclaration à votre centre de sécurité sociale et à la caisse d’allocations familiales.
Notre établissement travaille en partenariat avec le secteur libéral et le secteur de la Protection maternelle et infantile (PMI) : vous pouvez faire suivre votre grossesse soit, par une sage-femme, soit par un gynécologue, soit par votre médecin traitant.

Les consultations des 8e et 9e mois doivent obligatoirement avoir lieu à la maternité choisie.

 

Liens utiles :

La surveillance de votre grossesse comporte sept examens répartis de la manière suivante :

Les consultations pré et postnatales

  • L’examen du premier trimestre, avant la fin du 3e mois
  • Un examen mensuel à partir du 4e mois (à partir de 15 semaines d’aménorrhée) jusqu’à la date prévue de votre accouchement.

Si le médecin ou la sage-femme estime que votre grossesse le nécessite, la fréquence des consultations pourra être augmentée et vous pourrez être orientée vers une consultation spécialisée. Une hospitalisation de quelques jours ou à la journée sera parfois jugée nécessaire.
Un examen postnatal dans les 2 mois (ou 8 semaines) qui suivent votre accouchement sera à prévoir avec une sage-femme, un gynécologue ou un médecin traitant.

N’HÉSITEZ PAS A LEUR POSER TOUTES VOS QUESTIONS LORS DES CONSULTATIONS.

Nos consultations et Numéros utiles

Les échographies

EchographieTrois échographies sont recommandées pendant la grossesse :

  • Une au 1er trimestre (entre 11 et 13 semaines d’aménorrhée + 6 jours).
    A l’occasion de cette échographie, une information vous sera délivrée sur le dépistage de la trisomie 21.
  • Une au 2e trimestre (entre 22 et 24 semaines d’aménorrhée)
  • Une au 3e trimestre (entre 32 et 34 semaines d’aménorrhée).

Si votre grossesse le nécessite, votre échographiste sera parfois amené à en augmenter le nombre et la fréquence.

La consultation d’anesthésie

Pour votre sécurité, vous devez rencontrer un médecin anesthésiste de la maternité entre 7 mois ½ et 8 mois (34 et 37 semaines d’aménorrhée). Il vous informera sur les différents types d’anesthésie possibles lors de votre accouchement. Ce rendez-vous est obligatoire, qu’une anesthésie soit souhaitée ou non. Si vous suivez un traitement médical particulier, merci de le lui préciser.

Les consultations spécifiques

Notre établissement peut vous proposer :

  • Une aide au sevrage tabagique avec une sage-femme tabacologue
  • Des conseils diététiques avec une diététicienne
  • A tout moment, une rencontre avec une assistante sociale ou une psychologue.

La consultation « de terme »

Une consultation est systématiquement programmée à la date prévue de votre accouchement. Si vous n’avez pas accouché avant cette date soit 41 semaines d’aménorrhée, une surveillance sera instaurée toutes les 48 heures pendant 6 jours. Se présenter au niveau 0 de Jean Bernard.

Les consultations d’urgence

Si vous avez la moindre inquiétude, vous pouvez joindre dans la journée la sage-femme qui assure habituellement votre suivi au niveau des consultations ou être accueillie par la sage-femme des urgences obstétricales.

PRÉPARATION À LA NAISSANCE ET A LA PARENTALITÉ

L’entretien prénatal précoce

Jusqu’à la fin du 4e mois, vous avez la possibilité de rencontrer soit une sage-femme des consultations de notre établissement, du secteur libéral ou de la PMI, soit un gynécologue pour un moment privilégié d’échange avec un professionnel de la naissance, seule ou en couple. Cet entretien doit vous permettre d’accueillir votre enfant avec sérénité, répondre à vos interrogations et à vos inquiétudes.

Les séances de préparation à la naissance

  • Préparation à l'accouchementElles doivent vous aider à mieux comprendre l’évolution de votre grossesse, les étapes de l’accouchement, de votre séjour à la maternité puis du retour à la maison.
  • Sept séances sont remboursées par la sécurité sociale.
  • Vous pouvez suivre ces séances soit dans notre établissement, soit avec une sage-femme du secteur libéral ou de la protection maternelle et infantile (PMI) Les futurs pères y sont les bienvenus.

 

Le projet de naissance

Il peut être abordé et discuté à tout moment lors des consultations prénatales.

Une salle nature au CHU de Poitiers

Affiche salle natureLe service de gynécologie-obstétrique propose, depuis février, en l’absence initiale de facteur de risque pendant la grossesse et l’accouchement, un environnement physiologique comme alternative à la médicalisation.

Ce projet consécutif à une réflexion qui a mobilisé les équipes obstétricales s’inscrit dans le projet de naissance des couples souhaitant utiliser un espace de naissance comme « à la maison ».

Salle natureA proximité des salles de naissance plus conventionnelles et de la salle de césarienne, cet environnement a été conçu pour le confort et la relaxation tout en garantissant une sécurité optimale. Il est respectueux de l’intimité des couples.

Une salle a été entièrement repensée, équipée d’une baignoire, d’un siège de naissance et d’accessoires permettant les étirements et de multiples positions.

Visite de la maternité

En dehors des séances de préparation, une visite de la maternité est organisée une fois par semaine sur inscription auprès des sages-femmes des consultations.

CE QUE VOUS DEVEZ APPORTER

Lors de chaque venue, il est nécessaire d’apporter :
Carte vitale

  • La carte vitale et l’attestation de sécurité sociale,
  • La carte de mutuelle,
  • La carte de groupe sanguin,
  • Une pièce d’identité (carte d’identité, passeport ou titre de séjour),
  • L’ensemble des examens effectués pendant la grossesse (examens sanguins, échographies, autres…),
  • Carte mutuelleLe carnet de maternité.

Pour l’accouchement :

  • Le livret de famille,
  • La reconnaissance anticipée (peut-être faite par le père ou la mère ou les deux).

Il est nécessaire d’apporter un sac contenant le nécessaire immédiat :

Pour vous :

  • Un brumisateur,
  • Une tenue confortable pouvant être enlevée facilement, éventuellement une seconde pour remonter après l’accouchement dans votre chambre,
  • De la musique (CD) de votre choix.

Pour votre enfant :

  • Un body,
  • Un pyjama,
  • Une paire de chaussettes,
  • Un bonnet,
  • Une brassière de laine,
  • Une turbulette.

Dans un souci d’hygiène et de confort, nous vous demandons de laisser le reste de vos bagages dans la voiture si vous n’avez pas encore séjourné dans votre chambre.


Pour le séjour, il est nécessaire d’apporter :

Pour vous :

  • Un thermomètre électronique,
  • des slips jetables,
  • des paquets de serviettes hygiéniques,
  • Un nécessaire de toilette + linge de toilette,
  • des tenues vestimentaires adaptées et confortables.
    Si vous avez choisi d’allaiter :
  • un soutien gorge d’allaitement (prévoir une taille de bonnets supplémentaire. Attendez la fin du séjour pour en acheter un autre),
  • Un tube de pommade pour protéger les mamelons,
  • Un coussin d’allaitement avec sa housse.

Pour votre enfant :

  • Un paquet de changes complets,
  • Un thermomètre électronique,
  • Deux turbulettes chaudes (naissance),
  • Un bonnet (même l’été),
  • Cinq paires de chaussettes,
  • Deux à trois brassières de laine (même l’été),
  • Plusieurs pyjamas pour le séjour,
  • Deux body de rechange par jour,
  • Un thermomètre de bain,
  • Une brosse à cheveux,
  • Un peigne.

QUAND VENIR À LA MATERNITÉ ?


Lorsque le travail se précise, c’est-à-dire :

  • Dès que les contractions deviennent régulières et douloureuses, progressant en durée et en intensité, à des intervalles de plus en plus rapprochés,
  • Dès que vous perdez du liquide ou du sang, même en l’absence de contractions,
  • Si vous ne ressentez plus les mouvements de votre enfant comme habituellement,
  • Si vous avez subi un traumatisme (choc, chute…)
  • A la moindre inquiétude, devant tout signe inhabituel (fièvre, apparition d’oedèmes, maux de tête, vomissements,…)
Dans la mesure du possible, une douche et un shampooing sont recommandés avant votre départ pour la maternité.

OÙ VOUS ADRESSER ?

Les urgences obstétricales et les salles de naissance sont situées niveau 0, couloir A dans Jean Bernard (voir plan) :

  • Une sonnette est placée à l’extérieur du service. Il est impératif de sonner lors de votre arrivée,
  • Les formalités d’admission se font sur place,
  • Pour votre sécurité, un bracelet d’identité sera placé à votre poignet dès votre admission.

PAR QUI SEREZ-VOUS ACCUEILLIE ?

  • Une aide soignante ou une auxiliaire de puériculture vous accueillera et se chargera des formalités d’admission.
  • Une des trois sages-femmes de garde en permanence sur ce secteur vous examinera.
  • Un(e) étudiant(e) sage-femme sera généralement présente à ses côtés.
  • Une équipe pluridisciplinaire (gynécologue-obstétricien, sage-femme, anesthésiste, pédiatre) est de garde 24H/24.

Selon l’avancement de votre travail, vous serez installée, dans votre chambre située dans l’une des trois unités d’hospitalisation,  en salle de pré-naissance ou directement en salle de naissance.

Si les conditions sont requises, la sage-femme vous proposera de déambuler, d’utiliser les postures qui vous paraissent les plus adaptées, éventuellement de prendre un bain en salle de pré-naissance.

PAR QUI POUVEZ-VOUS ÊTRE ACCOMPAGNÉE ?

  • Le père est toujours le bienvenu en salle de naissance. En son absence, une seule personne de votre choix pourra vous accompagner pendant votre accouchement.
  • Pour des raisons d’hygiène et de confort, les visites ne sont pas autorisées en salle de naissance. Les autres personnes de votre entourage sont donc invitées à ne pas rester à la maternité.
  • Votre accompagnant doit respecter les consignes et règles d’hygiène en vigueur dans le service (port d’une tenue, lavage des mains..)

L’ACCUEIL DE VOTRE ENFANT ET LA SURVEILLANCE APRÈS L’ACCOUCHEMENT

Le père a la possibilité, si l’état de votre enfant le permet, de couper le cordon ombilical.
Puis, si vous et votre enfant allez bien, vous resterez en contact « peau à peau » sous une surveillance discrète de l’équipe.
C’est votre enfant qui vous montrera s’il est prêt à prendre sa première tétée ou son premier biberon. Si vous ne souhaitez pas allaiter, l’équipe pourra vous proposer une tétée dite de « découverte ».

Un bracelet d’identité sera placé à son poignet.

Les premiers soins lui seront apportés au moment que l’équipe et vous-même jugerez le plus opportun. Le père peut y participer.
Pendant ce temps et pour votre sécurité, une surveillance médicale est effectuée régulièrement, pour une durée légale et donc obligatoire de 2h.
Après un dernier examen médical, vous serez accompagnée dans votre chambre où un repas ou une collation vous seront proposés.

Que la césarienne soit programmée ou décidée à tout moment au cours du travail : CAS PARTICULIER D’UNE NAISSANCE PAR CÉSARIENNE

  • La personne qui vous accompagne est invitée à patienter à proximité du bloc opératoire ;
  • À la sortie du bloc opératoire et dans la mesure du possible, vous retrouverez le père et ferez ensemble connaissance avec votre enfant, avant d’être conduite en salle de surveillance post interventionnelle pour les 2h de surveillance médicale ;
  • Le père sera, dès que possible, associé aux premiers soins de votre enfant et restera à ses côtés, éventuellement en « peau à peau » jusqu’au retour en chambre ;
  • En cas de transfert en secteur pédiatrique, il aura la possibilité de le rejoindre dans le service.

LE BULLETIN DE NAISSANCE

La sage-femme remet au père ou à la personne ayant assisté à l’accouchement le bulletin de naissance, éventuellement un imprimé de choix de double nom que vous devrez alors conjointement signer.

ÉTAT CIVIL

Livret de familleReconnaissance avant naissance :
Pour les couples non mariés, elle peut être faite par le père seul ou la mère seule ou le père et la mère devant un officier de l’état civil de n’importe quelle mairie (se munir d’une pièce d’identité et du livret de famille s’il y a déjà un ou plusieurs enfants communs).

Reconnaissance au moment de la déclaration à la mairie de Poitiers (dans les 3 jours qui suivent la naissance) :
S’il n’a pas été fait de reconnaissance avant la naissance, le père peut reconnaître et déclarer l’enfant dans le même acte à la Mairie de Poitiers.

Reconnaissance après naissance :
S’il ne l’a pas fait avant la naissance ou au moment de la déclaration à la mairie de Poitiers, le père peut reconnaître l’enfant dans la mairie du lieu du domicile de l’enfant ou dans la mairie de son choix.

Déclaration de naissance :
Le père ou la personne ayant reçu le bulletin de naissance doit s’adresser dans les trois jours à la Mairie de Poitiers (Place du Maréchal Leclerc) afin de déclarer l’enfant et d’obtenir des copies et extraits d’actes de naissance.

Le choix du double nom :
Il est autorisé si les conditions suivantes sont remplies :
– premier enfant en commun,
– Reconnaissance paternelle avant naissance ou au moment de la déclaration (si cette reconnaissance n’a pas été faite au préalable),
– Document de choix de nom (A DEMANDER AUX SAGES-FEMMES) rempli et signé par chacun des parents en salle de naissance, à retourner à la mairie de Poitiers avec le bulletin de naissance et le rappel des règles à respecter pour la déclaration de naissance.

JOURNÉE TYPE À LA MATERNITÉ

Bain bébéUn inventaire sera réalisé à votre arrivée.

  • Début de matinée : service du petit-déjeuner
    L’aide-soignante, l’auxiliaire ou une étudiante relève votre température et prend votre tension.
  • Matinée : bain du bébé avec l’aide de l’auxiliaire.
    Une surveillance obstétricale sera réalisée par la sage-femme.
  • Déjeuner servi entre 12h30 et 14h, dans le respect des tétées et de votre disponibilité.
    L’après-midi est consacré au repos, tétées, changes, conseils, surveillance médicale, visites…
  • Dîner servi vers 19h.
    L’équipe de nuit (une sage-femme et une auxiliaire de puériculture) prend le relais.

 

Les visites

Elles sont autorisées l’après-midi.
La présence de votre conjoint est possible en permanence.
Il pourra rester la nuit, si vous bénéficiez d’une chambre individuelle.
Nous vous conseillons d’échelonner vos visites afin de préserver votre repos.

La restauration

Le menu est choisi avec vous la veille pour le lendemain.
Vous pouvez personnaliser votre menu, en fonction de vos goûts et de votre régime.

SURVEILLANCE DU COUPLE MÈRE-ENFANT

Votre enfant

Durant les premières heures de vie, votre bébé ne régule pas toujours bien sa température.Il est donc préférable de le réchauffer avec une turbulette, une couverture, un bonnet, un pyjama, un body et des chaussettes.
Le premier bain (température 37° C) lui est donné le lendemain de la naissance, avec l’aide et les conseils de l’auxiliaire, puis une fois par jour.
La température et le poids sont contrôlés une fois par jour. La perte de poids est normale les 3 premiers jours.
L’auxiliaire de puériculture vous expliquera le change et le soin du cordon à effectuer plusieurs fois par jour.
Les selles des 2 premiers jours (méconium) sont des selles brunes-noires, très épaisses.
Le pédiatre examinera votre enfant 2 fois au cours de votre séjour.

Si votre enfant est hospitalisé

Vous pourrez rester dans la journée auprès de lui aussi longtemps que vous le souhaitez. L’équipe de la maternité s’organisera pour vos repas. Les professionnels de la pédiatrie vous accompagneront également.
Si vous allaitez, le lactarium est à votre disposition. Parlez-en à l’équipe pour être bien orientée.

Le test de Guthrie

Ce test est un dépistage systématique de plusieurs maladies rares. Il est effectué le 3e jour par un prélèvement de sang.

Les vitamines

  • La vitamine D sera donnée à partir du 3ème jour. Elle est nécessaire pour prévenir les carences en calcium. La dose 1 (pour l’allaitement maternel) et la dose L (pour l’allaitement artificiel) devront être données tous les matins jusqu’à 18 mois.
  • La vitamine K1 prévient les hémorragies du nourrisson. Tous les nouveau-nés en auront une dose par voie orale le jour de la naissance et au 3ème jour. Les enfants allaités auront une dose par semaine jusqu’à l’arrêt de l’allaitement.

Votre surveillance

Chaque jour, la sage-femme effectuera une surveillance clinique (seins, utérus, périnée,..)
En cas d’épisiotomie, vous devez suivre les conseils d’hygiène donnés par les sages-femmes. Les fils résorbables doivent être maintenus propres et secs.
En cas de césarienne, une surveillance quotidienne de la cicatrisation sera réalisée et la moitié des agrafes sera ôtée au 3ème jour. Les agrafes restantes seront quant à elles, retirées le jour de la sortie.

La sage-femme fera le point avec vous sur d’autres aspects (hygiène de vie, nutrition, soutien social, soutien psychologique) que vous aimeriez aborder.

  • L’hygiène quotidienne
    Elle doit être la même que pendant les règles. Il faut se laver normalement et changer souvent de serviette périodique.
  • Les modifications physiologiques
    L’utérus se rétracte petit à petit sous l’effet des contractions. Demandez un antalgique si cela est trop désagréable.

Vous pouvez au cours du séjour vous sentir un peu déprimée ou débordée. N’hésitez pas à en parler à un membre de l’équipe….Ce baby-blues naturel est fréquent et passager.

« PREMIERS PAS » DE L’ALLAITEMENT

AllaitementL’OMS recommande un allaitement maternel exclusif de 6 mois.

Le peau à peau est conseillé dès la naissance. Prenez du plaisir à câliner… votre enfant ne deviendra pas capricieux !!

Lien utileInfo allaitement 86

Les clés du succès

Installez vous confortablement. Les bonnes positions pour allaiter : « Madone », « Madone inversée », allongée ou en « ballon de rugby » par exemple.

Demandez à l’équipe de vous accompagner pour essayer ces différentes positions.

Mettez votre bébé au sein le plus tôt possible après la naissance (cette première tétée, nutritive ou pas va faciliter le démarrage de l’allaitement)

Laissez téter votre enfant aussi souvent qu’il le désire !
Proposez lui le sein dès les premiers signes d’éveil y compris la nuit.
Il n’y a pas de limites au nombre de tétées, pas d’intervalle fixe à respecter.

Laissez le téter aussi longtemps qu’il le désire !
La durée dépend de la façon plus ou moins vigoureuse de téter. Vous allez apprendre à distinguer les périodes de « tétouillage »  et celles de tétées nutritives.

Gardez votre bébé près de vous
C’est la proximité qui vous permet de mieux connaître les signes d’éveil de votre enfant.

Votre bébé se nourrit quand il tête de façon efficace, et plus vous aurez de lait !
Quel que soit le mode, un allaitement réussi sera celui que vous aurez choisi.

Lien privilégié, tendre corps à corps, odeur reconnue par votre bébé, confiance mutuelle : vous comblez sa demande, vous apprenez à écouter votre enfant , vous devez surtout avoir confiance dans votre propre compétence de Maman.
Le lait évolue et couvre tous les besoins de votre enfant.
Il est très digeste, protège contre les microbes grâce à vos anticorps, contre les allergies et prévient contre l’obésité.
L’allaitement accélère les contractions de l’utérus, lui permettant de reprendre sa place plus rapidement après l’accouchement.
Votre corps se prépare tout seul à allaiter – vous n’avez besoin que d’AVOIR CONFIANCE EN VOUS…!

Le colostrum est le premier lait qui évolue vers le lait mature au bout de quelques jours.
Très riche en protéines et en anticorps, parfaitement adapté aux premiers jours, c’est un aliment de choix que vous pouvez donner sans restriction et le plus tôt possible.
Si votre bébé ne tête pas pour une raison ou pour une autre, il est toujours possible de l’extraire et de le lui donner autrement qu’au sein.

La « montée de lait » a lieu vers le 3ème jour, avec une augmentation importante du volume de lait produit. Une tension des seins plus ou moins grande peut être ressentie.
Normalement, allaiter ne doit pas faire mal, mais cela peut arriver.
Le plus souvent, lié à une mauvaise position d’allaitement qui fait que le bébé ne prend pas bien le sein. Les professionnels sont donc là pour vous aider à identifier le problème et donner le conseil adapté.

Hygiène particulière ? Non.. une douche par jour et un lavage soigneux des mains suffisent.

« J’ai une césarienne » : ce n’est pas une contre-indication à allaiter ! Il vous faudra un peu plus d’aide et de soutien car vous serez un peu moins autonome au début.

« Mon bébé est prématuré » : votre lait est parfaitement adapté au stade de développement de votre enfant et il est plus facile à digérer que tout autre lait. (voir lactarium)

« Mon bébé est hospitalisé, je suis séparée de lui » : il est important de stimuler votre lactation avec un tire-lait toutes les 2-3 heures et si possible plus que les besoins du bébé. Il pourra ainsi recevoir votre lait.

  « J’ai des jumeaux » : Ayez confiance en vous et surtout faites vous aider pour ne pas être débordée. C’est important de discuter avec l’équipe de vos souhaits et des possibilités.
Lien utile : www.jumeaux-et-plus.fr

Mémo
Conservation du lait : 4h maximum à température ambiante (20-25°C), temps entre début du recueil et fin de la consommation par bébé (48h dans le réfrigérateur ou 4 mois dans le congélateur (-18°C)).

JE NOURRIS MON ENFANT AU BIBERON

A la maternité, des biberons prêts à l’emploi vous sont fournis. Vous pourrez les donner à température ambiante et les jeter après utilisation.
Les auxiliaires de puériculture vous conseilleront pour adapter les quantités en fonction de votre enfant.

Installez-vous confortablement

  • Après la prise du biberon, pensez à garder votre nouveau-né en position verticale contre vous au moins 20 minutes.
  • De même il est préférable d’attendre environ 3-4 heures entre chaque biberon pour faciliter sa digestion.

Préparez un biberon (de préférence un biberon en verre) :

  • Lavez-vous soigneusement les mains.

Nettoyage du matériel

  • Laver à l’eau chaude additionnée de liquide vaisselle, le biberon et les accessoires, à l’aide d’un goupillon.
  • Rincez bien. Laissez sécher sans essuyer.
  • Il n’est pas indispensable de stériliser le biberon.
  • Si vous possédez un lave-vaisselle, lavez tous les accessoires en utilisant un cycle complet à 65° C, à l’exception des tétines en caoutchouc

Reconstitution du lait artificiel

  • Choisissez de l’eau en bouteille, assurez-vous qu’elle convienne à l’alimentation des nourrissons.
  • Respectez le dosage : 1 mesure de poudre arasée pour 30 ml d’eau (Exemple : pour un biberon de 60 ml : 2 cuillères rases de poudre).
  • Agitez bien pour éviter les grumeaux.

Réchauffage

Le biberon peut être donné à température ambiante.

  • Si besoin : faites le tiédir au bain-marie dans une casserole ou au chauffe-biberon.
  • Ne le réchauffez pas au micro-ondes (attention aux brûlures !).
  • Vérifiez la température en versant quelques gouttes sur la face interne de votre avant-bras.
  • Réchauffé, le lait doit être consommé dans la ½ heure.
  • S’il est à température ambiante, il doit être bu dans l’heure.

Transport

Ne préparez pas à l’avance le biberon.

  • Au besoin, transportez un biberon d’eau et la poudre séparément, pour les mélanger juste avant la consommation.
Mémo
Conservation du lait : Préparation pour nourrisson : 24h dans réfrigérateur. Ne se congèle pas.

LE DÉPART

La date de la sortie est fixée avec la sage-femme ou le gynécologue-obstétricien en accord avec le pédiatre, après examen médical de la mère et de l’enfant.
En moyenne, la durée de votre séjour varie de 3 à 6 jours.
Une sortie précoce organisée au préalable avec votre sage-femme libérale pourra être envisagée.
Les prescriptions nécessaires à votre retour à domicile vous seront remises. C’est l’occasion de discuter avec la sage-femme de votre contraception future.
Un bulletin de situation peut être édité si besoin.


Quelques conseils

  • Vous pourrez reprendre vos activités de manière progressive, en fonction de votre fatigue et de votre accouchement.
  • Privilégiez la sieste en même temps que votre enfant.
  • Prenez le temps de vous promener.
  • Veillez à avoir une alimentation équilibrée et hydratée.
  • Ainsi vous mettrez à profit cette période post-natale pour vous ressourcer.
  • La douche est préférable au bain avant votre retour de couches, pour éviter les infections.

Couchage du bébé

Couchez votre enfant sur le dos, dans une « turbulette » ou « gigoteuse » adaptée à sa taille.

  • La température de la chambre doit être à 19 °C.
  • Le tour de lit est déconseillé.
  • Si vous allaitez, préférez également la présence de votre enfant dans votre chambre les premiers temps, pour mieux être avertie de ses moments d’éveils.

Relais à domicile

La pesée du bébé, l’accompagnement de l’allaitement et la surveillance de la cicatrisation seront possibles auprès de différents professionnels ou associations :

  • Le service de PMI
  • Les sages-femmes libérales
  • Votre médecin traitant
  • Des associations de soutien (allaitement, jumeaux…)

Le réseau périnatal du Poitou-Charentes met à votre disposition la liste de ces intervenants.

4 à 6 semaines après l’accouchement, la visite post-natale permet de faire le point sur votre périnée, votre contraception et la reprise éventuelle d’une activité sportive.

Le suivi médical (une fois par mois conseillé) de votre enfant peut être assuré par la personne de votre choix (pédiatre, médecin traitant).

L’équipe de la maternité vous remercie de votre confiance et reste
à votre disposition.

Couverture livret maternité Cliquez ici pour télécharger la version imprimable du livret maternité.