Le métier de masseur-kinésithérapeute

Le masseur-kinésithérapeute est un thérapeute qui intervient sur prescription médicale et réalise de façon manuelle ou instrumentale des actes de rééducation

 

Rôles et missions

La pratique de la masso-kinésithérapie comporte la promotion de la santé, la prévention, le diagnostic kinésithérapique et le traitement des troubles du mouvement ou de la motricité de la personne ainsi que des déficiences ou des altérations des capacités fonctionnelles.

Dans l’exercice de son art, seul le masseur-kinésithérapeute est habilité à utiliser les savoirs disciplinaires et les savoir-faire associés d’éducation et de rééducation en masso-kinésithérapie qu’il estime les plus adaptés à la situation et à la personne, dans le respect des dispositions du code de déontologie.

Dans le cadre des pathologies héréditaires, congénitales ou acquises, stabilisées ou évolutives impliquant une altération des capacités fonctionnelles, le masseur-kinésithérapeute met en œuvre des moyens manuels, instrumentaux et éducatifs et participe à leur coordination. Il concourt par ailleurs à la formation initiale, continue et à la recherche.

Le masseur-kinésithérapeute a plusieurs rôles :

  • expert en masso-kinésithérapie
  • praticien
  • formateur
  • communicant
  • éducateur
  • gestionnaire
  • responsable au regard de la déontologie.

Son exercice est défini par le code de la santé publique aux articles L. 4321-1 à L. 4321-22 et R. 4321-1 à R. 4321-145.

 

Champ d’intervention et population concernée

Le masseur-kinésithérapeute intervenant sur prescription médicale:

  • identifie et évalue les potentiels et les capacités d’activité et de mouvement, en tenant compte des caractéristiques de chaque individu.
  • propose, en toute autonomie et en pleine responsabilité, en lien avec les autres professions de santé, un ensemble d’actions auprès des personnes pour préserver, développer, retrouver et suppléer les capacités fonctionnelles et le mouvement à tous les âges de la vie, lorsqu’ils sont perturbés par les traumatismes, la maladie et le vieillissement, l’ignorance ou la négligence.
  • optimise le fonctionnement de l’individu, pour ce qui concerne le mouvement, au niveau de ses structures et fonctions, de son activité et de sa participation à la société ;
  • vise à réduire les déficiences, les limitations d’activités et les restrictions de participation à la société du patient, de façon à minimiser son handicap et le rendre acteur de la gestion de sa santé et de son autonomie

 

Contexte d’intervention

Le masseur-kinésithérapeute place le fonctionnement et le mouvement humain au cœur du concept de santé.

Il porte son action thérapeutique sur 3 catégories de mouvements :

  • les mouvements externes produit par le corps humain : sa gestuelle ;
  • les mouvements animant l’intérieur du corps : l’ensemble des systèmes circulants assurant les fonctions vitales ;
  • les mouvements de la pensée, processus aboutissant à l’élaboration, l’organisation et l’intégration de ces manifestations externes et internes.

 

Il s’appuie sur une démarche d’évaluation posant un diagnostic portant sur ces trois niveaux et débouchant sur une vision fonctionnelle du patient dans son environnement.

Il tient compte des caractéristiques biologiques, psychologiques, sociales, culturelles et environnementales de chaque patient.

 

Activités

  1. Réalisation du bilan et de l’évaluation clinique en masso-kinésithérapie
  2. Élaboration du diagnostic en masso-kinésithérapie
  3. Conception d’un projet thérapeutique et d’une stratégie de prise en charge clinique
  4. Prise en charge individuelle ou collective en masso-kinésithérapie dans différents contextes
  5. Prévention et dépistage, conseil, expertise, éducation thérapeutique et santé publique
  6. Organisation et coordination des activités de santé
  7. Gestion des ressources et management
  8. Veille professionnelle et actions d’amélioration des pratiques professionnelles
  9. Recherche et études en masso-kinésithérapie
  10. Formation et information des professionnels et des futurs professionnels