Pathologies et prises en charge

GYNÉCOLOGIE

La gynécologie est la spécialité médicale qui s’occupe des maladies de la femme ; c’est-à-dire des maladies du sein (la sénologie), de l’utérus, du col, des ovaires, des trompes, du vagin ou de la vulve.

Accueil gynécologieCes maladies peuvent être bénignes (kyste, fibrome) ou bien malignes (lésions in-situ, cancer).

Ces dernières années ont été marquées par de nombreux progrès thérapeutiques comme la chirurgie endoscopique (hystéroscopie, coelioscopie) qui permet d’opérer sans faire une grande cicatrice abdominale, l’embolisation qui permet d’assécher les fibromes sans opérer, ou bien le ganglion sentinelle qui permet de limiter dans une majorité des cas le nombre de ganglions à enlever dans la chirurgie du cancer du sein.

 

 

Les principales pathologies chirurgicales prises en charge dans le service sont :

  • cancer du seinLes maladies du sein : nous opérons environ 260 femmes par an pour une maladie du sein (lésion in-situ, cancer, lésion bénigne), les chirurgiens sont formés à la technique du ganglion sentinelle et à la chirurgie plastique.
    L’objectif est de conserver le sein (tumorectomie) quand cela est possible, dans la majorité des cas l’intervention chirurgicale peut se faire avec une hospitalisation très courte dite ambulatoire (entrée le matin et sortie en fin d’après-midi le jour de l’intervention).Dans certains cas, l’intervention chirurgicale est réalisée en collaboration avec un chirurgien plasticien pour reconstruire de manière immédiate le sein.

    Le parcours de la patiente en cas de cancer du sein est décrit dans un document destiné aux patientes traitées sur le CHU qui peut être consulté et téléchargé.

  • Les maladies du col de l’utérus : la conisation (ablation d’une partie du col de l’utérus) pour les lésions in-situ est réalisée le plus souvent en ambulatoire (arrivée le matin et sortie l’après-midi). Le laser est utilisé pour certaines lésions bénignes. Le cancer du col de l’utérus est opéré par coelioscopie quand cela est possible et indiqué.
  • Les maladies de l’utérus : l’hystéroscopie est utilisée, quand cela est possible, pour les lésions bénignes situées à l’intérieur de la cavité utérine. Pour les saignements utérins qui résistent aux médicaments nous utilisons une technique de thermodestruction qui permet en ambulatoire le traitement sans enlever l’utérus. La majorité des ablations de l’utérus (hystérectomies) sont effectuées par voie vaginale ou par coelioscopie ce qui diminue les douleurs et permet une sortie à partir du lendemain. Les cancers de l’utérus sont également opérés le plus souvent par coelioscopie. Les fibromes peuvent être opérés en conservant l’utérus, par hystéroscopie ou par coelioscopie quand cela est possible, une autre alternative à la chirurgie est l’embolisation radiologique.
  • L’endométriose est prise en charge avec les autres spécialités concernées comme la PMA (procréation médicale assistée) en cas d’infertilité, la gastro-entérologie en cas de symptômes rectaux, ou l’urologie en cas de symptômes urinaires. La prise en charge chirurgicale est réalisée le plus souvent par coelioscopie. Une réunion de concertation pluridisciplinaire est organisée pour les cas complexes d’endométriose.
  • Les kystes de l’ovaire sont le plus souvent opérés par coelioscopie. Les cas complexes d’incontinence ou de prolapsus sont présentés à la réunion de concertation pluridisciplinaire de pelvi-périnéologie où sont présent les chirurgiens gynécologues, urologues et viscéraux, ainsi que les médecins spécialistes gastro-entérologie et de médecine physique et réadaptation.
  • L’incontinence urinaire d’effort ou le prolapsus génital sont opérés soit par voie vaginale soit par coelioscopie.
  • Les mutilations sexuelles, dont la réparation chirurgicale.

Le service de gynécologie est un centre de référence pour les tumeurs rares de l’ovaire, les carcinoses, les maladies trophoblastiques, les cancers pendant la grossesse, l’endométriose sévère, les incontinences complexes et les troubles de la statique pelvienne. La prise en charge de ces pathologies complexes ou rares s’appuie sur les réunions de concertations pluridisciplinaires qui sont régulièrement organisées.

Les consultations de gynécologie (rez-de-chaussée / couloir C / porte 2)

Consultations gynécologieUn rendez-vous de consultation avec un chirurgien gynécologue peut être pris en téléphonant au 05 49 44 44 56.

Si une intervention chirurgicale avec anesthésie est nécessaire, une consultation avec l’anesthésiste (niveau -2 / couloir C / porte 1) sera organisée par le secrétariat d’hospitalisation (1er étage / couloir A).

Vous trouverez ici les fiches d’information des patientes pour les principales interventions chirurgicales : coelioscopie, conisation, cure de prolapsus, cure d’incontinence urinaire par bandelette, hystérectomie, hystéroscopie, myomectomie, tumorectomie du sein.

 

L’hospitalisation en gynécologie

Si une hospitalisation est prévue en gynécologie, vous ferez votre pré-admission en consultation de gynécologie (rez-de-chaussée / couloir C / porte 2).

Bloc gynécoVotre hospitalisation en gynécologie (1er étage / couloir D) aura lieu la veille ou le matin de l’intervention. Pour les interventions de courte durée réalisées en ambulatoire, l’hospitalisation se fait en UCA (unité de chirurgie ambulatoire) au niveau 0.

Vous bénéficierez après l’intervention d’un traitement de la douleur. La perfusion, la sonde urinaire, le drain, ou la mèche vaginale seront enlevés dés que possible, le lendemain matin le plus souvent, mais aussi dés le soir de l’intervention dans certains cas.

Des notices d’information sont disponibles pour les interventions sur le sein (tumorectomie, mastectomie, curage axillaire) et vous seront remises par les infirmières du service de gynécologie.

La sortie est décidée par le chirurgien quand l’opérée peut se lever, se déplacer et s’occuper d’elle-même. Les sorties sont possibles tous les jours.

La convalescence en maison de repos doit être demandée et organisée dès l’entrée pour permettre de réserver une place.

Visite gynécoL’ordonnance de sortie comporte un traitement de la douleur et une prévention des phlébites et des embolies par piqûre pour quelques jours.

Un courrier pour le médecin traitant est remis à la sortie.
Vous reverrez le chirurgien un mois après l’intervention en consultation de gynécologie (rez-de-chaussée / couloir C / porte 2), ce rendez-vous sera prévu dès votre sortie.