Le métier de cadre de santé

L’IFCS de Poitiers est agréé jusqu’en 2020. En sus du diplôme de cadre de santé, il prépare à l’obtention d’une première année de master « droit, économie et gestion – Mention management spécialité gestion des services de santé » et d’un certificat de spécialisation « Organisation et gestion des pôles d’activité dans les hôpitaux publics » (diplôme universitaire).

 

L’obtention du diplôme de cadre de santé permet un exercice dans deux champs différents :

1. Cadre de santé d’unité de soins et d’activité paramédicale
2. Cadre de santé formateur en Institut de formation paramédicale

Le cadre de santé d’unité de soins et d’activité paramédicale

Le cadre de santé d’unité de soins anime une équipe, organise et coordonne les activités paramédicales (de soins, médico-techniques ou de rééducation) pour répondre à une prise en soins cohérente et de qualité.

Pour ce faire, il est en relation avec des partenaires, ayant pour chacun d’entre eux des missions particulières, entre autres :

  • la direction des activités de soins (supervision et suivi des projets)
  • la direction des ressources humaines (suivi des dossiers des agents)
  • le trio de pôle (gestion des projets inter-unités)
  • les autres unités de soins, médico-techniques, et administratifs (gestion de matériels, prestataires de services pour la radiologie,….)
  • les partenaires extrahospitaliers  (alternatives aux hospitalisations)
  • les fournisseurs extérieurs (logistiques et moyens en nouveau matériel)
  • les instituts de formation (encadrement et suivi des étudiants)

Ses activités principales reposent sur des capacités d’analyse pour permettre la compréhension des situations du quotidien et ainsi d’anticiper.

De ce fait, le cadre de santé se voit confier des missions transversales prenant en compte différentes dimensions managériales :

  • la gestion des ressources humaines
  • répartition et gestion des moyens humains en fonction de l’activité dans l’unité
  • gestion directe des personnels (planning, gestion de situations conflictuelles, …)
  • acceuil et organisation de l’encadrement des nouveaux professionnels et étudiants
  • identification des besoins en formation du personnel, suivi et évaluation des résultats
  • conseil, information auprès des familles et du personnel
  • la gestion de l’activité de soins
  • coordination et suivi des prestations
  • contrôle de la qualité, de la sécurité des soins (procédures, protocoles, suivi d’indicateurs…)
  • suivi et bilan de l’activité
  • programmation hebdomadaire et journalière de l’activité
  • gestion de l’information relative aux soins at aux activités paramédicales
  • la gestion de l’environnement de soins
  • coordination et suivi des prestations de maintenance et de logistique

Le cadre de santé s’inscrit dans une dynamique de veille professionnelle sur l’évolution de la santé, des professions, des nouvelles techniques et du matériel.

Le regroupement d’activités par pôle, renforcé par la loi Hôpital Patient Santé territoire, peut engager le cadre de santé dans un autre mode de management orienté vers un fonctionnement interprofessionnel : médical, soignant, administratif. Cette évolution des activités exige un accroissement de la connaissance interprofessionnelle et un développement des compétences économiques et financières.

Le cadre de santé formateur en Institut de formation paramédicale

Le cadre de santé formateur en Institut de formation paramédicale organise les conditions d’apprentissages pour les futurs professionnels paramédicaux.

Pour ce faire, il oeuvre avec différents partenaires, tels que :

  • les directeurs des soins et cadres de proximité  (accueil et organisation des stages)
  • intervenants extérieurs (objectifs et palnification des interventions)
  • formateurs d’autres instituts (échanges et coordination)
  • professionnels paramédicaux (suivi des étudiants)
  • service de formation continue (propositions d’actions de formation).

Ses missions principales reposent sur des capacités à construire des séquences pédagogiques à partir de situations complexes. Cette ingéniérie pédagogique se conduit en partenariat avec les universités.

Les activités du métier sont prioritairement :

  • la conception des dispositifs et des actions de formation
  • organisation et planification des séquences d’enseignement théoriques et pratiques
  • enseignement et supervision de travaux dirigés de recherche et d’études
  • organisation des stages
  • la gestion de ressources humaines
  • accueil, encadrement et accompagnement pédagogique (étudiants, stagiaires…)
  • contrôle des connaissances et des compétences des personnes formées
  • tenue d’entretiens individuels d’activité, de suivi pédagogique
  • montage, mise en oeuvre, suivi et gestion de projets
  • la recherche
  • réalisation d’études et de travaux de recherche
  • veille spécifique à son domaine d’activité.

Le cadre formateur en techniques, management et pédagogie des soins conseille et oriente les choix d’une personne ou d’un groupe, relatifs à son domaine de compétences.

Ces deux champs d’activité pour le cadre de santé mobilisent des compétences différentes. Néanmoins, ils se révèlent complémentaires en termes de gestion de ressources humaines, gestion de projets et de veille professionnelle.