Enseignement – recherche

LES AXES DE RECHERCHE EN CARDIOLOGIE

Le service participe à de nombreuses recherches.

L’ensemble des cas traités et recensés en imagerie a permis par exemple d’étudier les volumes de l’oreillette gauche ou les naissances anormales de coronaires.

En collaboration avec le laboratoire de dynamique des fluides, le service de cardiologie s’est servi des mesures faites avec le scanner pour réaliser un modèle expérimental de bifurcation artérielle coronaire. En effet, la morphologie de l’artère contribue à la formation des plaques d’athérome.

Autre axe de recherche : près de 20% des patients ne réagissent pas aux anticoagulants plaquettaires comme l’aspirine. Comment faire ? Le service de cardiologie du CHU de Poitiers va également se rapprocher de l’Institut de physiologie et de biologie cellulaire (CNRS-Université de Poitiers) pour étudier des axes communs comme la fibrillation auriculaire.

En chirurgie, le service de cardiologie du CHU de Poitiers collabore avec l’hôpital Harefield de Londres sur le thème de la réparation valvulaire. Ces études sont publiées dans des revues internationales.

LES MISSIONS D’ENSEIGNEMENT

Les services de cardiologie et de chirurgie cardio-vasculaire et thoracique disposent de :

  • 6 enseignants titulaires professeurs des universités – praticiens hospitaliers,
  • 1 maitre de conférences des universités
  • 5 chefs de clinique,
  • 4 praticiens hospitaliers attachés ou chargés d’enseignement.

L’enseignement de la pathologie cardiologique et vasculaire est dispensé au niveau locorégional, interrégional et national.

Au niveau locorégional

L’enseignement de la cardiologie est assuré auprès des étudiants en médecine :

  • du premier cycle : cours de sémiologie cardiovasculaire destinés aux étudiants inscrits en L2 (programme 2013-2014) ;
  • du deuxième cycle : cours de pathologie cardiaque et vasculaire destinés aux étudiants inscrits en D2 au module A (qui regroupe la cardiologie et la pathologie médicale vasculaire, la chirurgie vasculaire, la pneumologie, l’endocrinologie et les maladies métaboliques, l’hématologie et la dermatologie).

Pour ces étudiants, outre l’enseignement assuré à la faculté (programme 2013-2014 disponible sur le site de la faculté de médecine et pharmacie de Poitiers : http://medphar2.univ-poitiers.fr/), est prévu un enseignement au sein du service :

* 1/ au lit du malade par les différents praticiens et seniors,
* 2/ formalisé : présentation et discussion de cas cliniques, tous les mercredis et vendredis de 11h30 à 13h (programme du trimestre en cours).

  • du 3e cycle : le service s’est engagé auprès de l’Agence régionale de la santé à recevoir et former chaque année 6 nouveaux internes filiarisés. Sachant que la maquette du DES « cardiologie et maladies vasculaires » prévoit une formation d’une durée de 8 semestres, les enseignants sont ainsi amenés à prendre en charge au quotidien, un contingent de 24 internes, répartis sur le CHU et 3 hôpitaux périphériques.

Les internes affectés au CHU reçoivent un enseignement local à l’occasion de différents « staffs hospitalo-universitaires» : staff d’hémodynamique et coronarographie tous les lundis, staff de présentations de dossiers cliniques tous les mercredis matin, staff médico-chirurgical tous les mercredis après-midi, staff de rythmologie le deuxième mardi de chaque mois, staff d’hypertension artérielle et pathologie vasculaire le premier mardi de chaque mois et enfin, staff de morbimortalité (un vendredi par mois).

Au niveau interrégional

L’enseignement des internes inscrits au DES de « cardiologie et maladies vasculaires » est coordonné au niveau interrégional avec un déroulement standardisé pour les 6 universités de l’Ouest : présence obligatoire à trois séminaires annuels, rédaction d’un mémoire et d’une thèse d’exercice sur deux sujets différents. Un exposé oral est en outre demandé à chaque interne au cours de sa troisième année, devant l’ensemble de la commission interrégionale. Tous les détails de cet enseignement peuvent être consultés sur le site de la Société française de cardiologie, onglet « enseignement » : http://www.sfcardio.fr/

Au niveau national

Au niveau national, l’enseignement du DES est complété par une inscription obligatoire au DIU d’échocardiographie et par des inscriptions facultatives au DIU « imagerie cardiaque en coupes, scanner et IRM », au DIU « rythmologie et électrostimulation », au DIU « HTA risque cardiovasculaire et rénal ».

Par ailleurs, une activité pédagogique et de recherche est déclinée à tous les niveaux (locorégional, interrégional, national et même international) sous forme d’animations de séances de formation médicale, de présentations orales ou affichées lors des congrès scientifiques. Le service médico-chirurgical de cardiologie a également apporté sa contribution à l’élaboration d’un « Core curriculum », listant les objectifs de formation des cardiologues européens (ESC Core curriculum for the General Cardiologist (2013). European Society of Cardiology; Eur Heart J. 2013 Jul 14 ).

Enfin, le service médico-chirurgical de cardiologie assure conjointement l’enseignement des connaissances cardiologiques requises,  auprès des élèves infirmiers et infirmières, des élèves kinésithérapeutes, des élèves sages-femmes, des élèves diététiciennes et des manipulateurs radio.