Livre blanc du CHU de Poitiers : un document stratégique pour l’avenir

Le livre blanc du CHU de Poitiers, issue d’une réflexion en profondeur avec tous les acteurs médicaux et universitaires concernés, vise à renforcer la pérennité des missions hospitalo-universitaires du CHU portant sur les soins, l’enseignement et la formation, la recherche fondamentale et clinique, afin de garantir son rôle incontournable d’établissement de recours au niveau régional pour les années à venir.

« Le CHU de Poitiers est dans une nouvelle phase, avec des changements de partenaires. Ce livre blanc est donc un document de combat avec un plan d’action dont l’objectif est le maintien de la structure hospitalo-universitaire à Poitiers. » Le Pr Bertrand Debaene, président de la commission médicale d’établissement du CHU, a ainsi résumé le livre blanc que vient de réaliser le CHU de Poitiers et qui a été présenté le 23 mars au CHU. Ce document fait un état des lieux de l’établissement et présente les orientations à suivre dans les années qui viennent.

« Il faut être capable de se projeter dans les dix à quinze prochaines années, a indiqué Alain Claeys, président du conseil de surveillance du CHU. Car dans quinze ans, il n’y aura plus autant de CHU. Il faut donc renforcer la recherche par le biais des cinq équipes Inserm du CHU et des trois équipes émergentes. Il faut aussi donner la priorité aux pôles neurosciences, cancérologie et cardio-vasculaire, notamment à travers la greffe cardiaque. » En plus d’un taux élevé d’équipements de pointe (robotique, imagerie…), la greffe est en effet un des points forts du CHU. L’établissement, qui a pratiqué 83 greffes rénales en 2017 et qui a un partenariat pour la greffe hépatique avec le CHU de Tours, souhaite maintenant se tourner vers la greffe cardiaque. « D’ici trois à cinq ans, nous pourrions en réaliser une vingtaine par an, a affirmé Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU. C’est une piste d’avenir au même titre que l’IRM 7 Tesla, le Tep IRM ou la télémédecine. »

Mais l’avenir du CHU passera aussi par l’humain, avec le recrutement ou la formation de médecins hospitalo-universitaires, de praticiens hospitaliers et de personnels paramédicaux. « Le maintien de l’université à Poitiers permettra aussi de lutter dans la désertification en santé sur notre territoire, a poursuivi le Pr Pascal Roblot, doyen de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers. Nous avons un gros savoir-faire à Poitiers, il faut maintenant développer le faire savoir. »

Le travail commencé avec la réalisation de ce livre blanc va se poursuivre lors d’une rencontre avec l’Agence régionale de santé en juin, puis avec un comité de suivi dès le mois de septembre.

Télécharger le livre blanc du CHU de Poitiers.

Lire aussi : Un livre blanc pour déterminer les orientations du CHU pour les dix ans à venir