La prise en charge en DIALYSE PÉRITONÉALE (DP)

Nutrition

Lorsque la fonction rénale est atteinte, votre corps ne parvient pas à se débarrasser des déchets qui sont normalement évacués par les urines. Avant de commencer votre dialyse, il sera important de préserver la fonction rénale restante et d’en ralentir la détérioration.

Avant de commencer la dialyse, vous serez suivi par un diététicien spécialisé dans l’insuffisance rénale qui vous indiquera le régime à suivre.

Vous devrez observer un régime spécifique. Lorsque vous serez en dialyse, le contrôle de votre alimentation vous permettra également de vous sentir mieux.

Avant de commencer votre dialyse, il se peut que vous ayez un manque d’appétit. Il est également probable que l’on vous demande de restreindre la quantité de protéines habituelle. En effet, un apport de protéines trop important peut fatiguer vos reins, et vous seriez amené à débuter plus tôt que prévu la dialyse.
Cette régulation de votre alimentation peut aller de pair avec la nécessité de garder ligne et forme. Sans régime équilibré, le corps ne peut se stabiliser et vous pourriez souffrir de carences qui auraient les conséquences suivantes :

  • cicatrisation difficile
  • résistance diminuée aux infections
  • déséquilibre hydrique
  • hospitalisation

 

Par contre, lorsque vous serez traité en DP, il faudra augmenter l’apport en protéines car lors de chaque échange, il y a des fuites de protéines que l’on retrouve dans le dialysat drainé.

Liquides

Lorsque la fonction rénale diminue, le contrôle des liquides dans l’organisme ne se fait plus correctement. Il est donc important de connaître la quantité d’eau contenue dans l’alimentation et la boisson. Il faut aussi savoir que le sel accentue la sensation de soif.

L’équilibre hydrique peut se vérifier par les moyens suivants :

  • Vérification quotidienne du poids : le médecin vous informera sur votre poids idéal. Les variations de ce poids indiqueront l’augmentation et la perte en eau.
  • Vérification des oedèmes : l’eau en excès se loge principalement dans les chevilles, les doigts et les yeux. Elle peut aussi se loger dans les poumons où des troubles respiratoires peuvent apparaître. Vous reconnaîtrez par expérience les symptômes d’hyper-hydratation ou de déshydratation.

 

L’insuffisance rénale implique une fonction rénale diminuée, il faut en conséquence restreindre l’apport en eau. Un apport quotidien en eau de 500 ml en plus du volume d’urine est normalement suffisant pour empêcher une hyper-hydratation.

Quelques conseils sur le régime à suivre (votre médecin vous indiquera quel régime sera le mieux adapté)

  • réduire les apports en sel et les produits salés
  • mesurer l’apport en eau
  • avoir un apport suffisant en fibres pour restaurer le transit intestinal
  • privilégier les matières grasses végétales
  • vérifier votre poids chaque jour à la même heure
  • augmenter l’apport en protéines

 

Activité physique

Avant d’être traité en dialyse, les personnes souffrant d’insuffisance rénale se sentent fatiguées. Il est cependant important de garder la forme autant que possible. Cela ne veut pas dire que le sport intensif soit conseillé – une petite marche quotidienne peut suffire pour activer la circulation du sang et assouplir les muscles. L’exercice physique est important également pour les os.

Lorsque vous aurez commencé votre traitement en DP, vous vous sentirez physiquement et moralement mieux. Vous gagnerez des forces et pourrez reprendre les activités physiques que vous aviez délaissées.

Vie familiale et sociale

L’insuffisance rénale chronique et la dialyse peuvent modifier votre mode de vie. Il faudra peut-être adapter vos habitudes quotidiennes. Cela pourra également affecter votre entourage et vos amis. Si vous êtes soucieux ou contrarié, n’hésitez pas à parler de vos inquiétudes à l’équipe médicale qui vous suit.

Il est important que les membres de votre famille aient connaissance de votre maladie et de votre traitement – eux aussi peuvent avoir leurs peurs et leurs appréhensions. L’équipe médicale peut vous aider à comprendre et à faire face à cette nouvelle situation.

L’implication de votre entourage vous soutiendra dans votre traitement lorsque vous en aurez besoin, et vous aidera à poursuivre une vie normale.

Vie professionnelle

Si vous poursuivez votre activité professionnelle après votre début en dialyse, il se peut que vous ayez à aménager votre poste de travail. Si vous êtes traité en DPCA, un endroit adéquat pour effectuer les échanges devra vous être réservé.

Les services suivants peuvent vous aider :

  • service social
  • ressources humaines
ut velit, venenatis, quis Praesent libero. eleifend tristique facilisis amet,