Accéder au mini-site d’hépato-gastro-entérologie et assistance nutritive.

 

Chirurgie viscérale – Hépato-gastro-entérologie et assistance nutritive – Médecine interne, endocrinologie et maladies métaboliques – Néphrologie – hémodialyse et transplantation rénale – Urologie

 

 

L’ACTIVITÉ DU SERVICE D’HEPATO-GASTRO-ENTEROLOGIE ET ASSISTANCE NUTRITIVE



Les activités du service d’hépato-gastro-entérologie et d’assistance nutritive sont orientées vers :

  • les maladies du foie, des voies biliaires et des vaisseaux associés,
  • les maladies du tube digestif et du pancréas,
  • la cancérologie digestive,
  • l’endoscopie diagnostique et thérapeutique,
  • la proctologie,
  • les explorations fonctionnelles.

 

 

L’unité d’endoscopie digestive est un plateau technique qui réalise plus de 7 000 actes par an dont :

– des endoscopies digestives diagnostiques et thérapeutiques :

– expertise dans la résection endoscopique des tumeurs du tube digestif
– expertise dans le traitement endoscopique des hémorragies digestives
– expertise dans le diagnostic et le traitement endoscopique des lésions du grêle (entéroscopie)
– expertise dans le traitement endoscopique des calculs et tumeurs biliaires et pancréatiques (cathétérisme rétrograde endoscopique, échoendoscopie, cholangiopancréatoscopie, thérapie photodynamique, laser pulsé…)

– des explorations fonctionnelles :

– pH-métrie des 24h

– des actes médico-chirurgicaux en proctologie :

– prises en charge de la pathologie hémorroidaires, et des autres lésions ano-rectales
– expertise dans l’exploration de l’intestin grêle : vidéocapsule, entéroscopie double ballon

– explorations et traitements endovasculaires de l’hypertension portale :

– biopsies hépatiques et prises de pression par voie transjugulaire.

 

LES PATHOLOGIES PRISES EN CHARGE

  • Les maladies du foie (Pr Christine Silvain, Pr Michel Beauchant, Dr Carine Chagneau-Derrode, Dr Florian Charrier)

Cancérologie
Tumeurs primitives du foie :
– réunion de concertation pluridisciplinaire hebdomadaire en vision conférence avec le CHU de Tours
– prise en charge inter régionale chirurgicale (chirurgie coelioscopique, transplantation hépatique, radiothérapie conformationnelle)
– prise en charge par radiologie interventionnelle : chimioembolisation DC beads (centre de référence régional) ; radiofréquence per cutanée ou chirurgicale

Autres tumeurs du foie
– réunion de concertation pluridisciplinaire hebdomadaire : métastases des tumeurs endocrines (recours régional) et non endocrines
– prise en charge inter-régionale chirurgicale (chirurgie coelioscopique)
– prise en charge par radiologie interventionnelle : chimioembolisation DC beads (centre de référence régional) ; radiofréquence per cutanée ou chirurgicale.

Hors cancérologie
– Maladies inflammatoires des voies biliaires : cirrhose biliaire primitive, cholangite sclérosante primitive, maladies génétiques associées : hépatites auto-immunes, maladies vasculaires du foie et des vaisseaux, hépatite virale B et hépatite virale C.

Transplantation hépatique
– Bilan et évaluation pré-transplantation,
– Suivi médico-chirurgical post-transplantation (FMIHU Poitiers-Tours).

 

  • Les maladies des voies biliaires (Dr Barrioz, Pr Beauchant et Dr Wangermez)

Cancérologie
– réunion de concertation pluridisciplinaire hebdomadaire en vision conférence avec le CHU de Tours,
– prise en charge thérapeutique : au sein du CHU de par endoscopie interventionnelle (thérapie photodynamique, laser, prothèses) ou radiologie interventionnelle (radiofréquence, prothèses), par coopération inter régionale chirurgicale (chirurgie coelioscopique, transplantation hépatique),
– prise en charge diagnostique (bilan d’extension) par endoscopie: échoendoscopie diagnostique et thérapeutique, cathétérisme rétrograde, cholangioscopie diagnostique et thérapeutique.

Hors cancérologie
– traitement endoscopique des sténoses bénignes et lithiases biliaires : lithotritie intracanalaires, dilatation et pose de prothèse.

 

  • Les maladies du pancréas (Dr Wangermez, Dr Barrioz)

– Diagnostic : échoendoscopie avec ou sans ponction, cathétérisme rétrograde, pancréatoscopie,
– Thérapeutique : pose de prothèse de drain par échoendoscopie, par cathétérisme rétrograde,
– Abord endoscopique diagnostic et interventionnel de la voie biliaire principale et du wirsung ; traitement des kystes, des calculs, des sténoses.

 

  • Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin et autres maladies du tube digestif (Dr Beau, Dr Wangermez et Dr Fotsing)

– Diagnostic : endoscopie, échoendoscopie, entéroscopie par vidéocapsule,
– Traitement : biothérapie, nutrition artificielle, dilatation ou prothèse par voie endoscopique.

 

  • La nutrition artificlle parentérale et entérale (Dr Beau)

– Centre agrée régional de nutrition parentérale à domicile,
– Infirmière coordinatrice dédiée.

 

  • Les cancers digestifs (Dr Tougeron)

– Tumeurs de l’œsophage, estomac, intestin grêle, colon, rectum, anus, pancréas, voies biliaires : prise en charge diagnostic et thérapeutique, réunion de concertation pluridisciplinaire hebdomadaire
– Tumeur rares : tumeurs endocrines, tumeurs péritonéales et tumeurs stromales (GIST)
– Oncogénétique : prédisposition héréditaire aux cancers digestifs

 

  • L’unité sevrage alcool (Dr Florian Charrier)

– nouvelle orientation du service d’hépato-gastro-entérologie,
– 4 lits dédiés au sevrage alcoolique.

LA CANCÉROLOGIE DIGESTIVE


La prise en charge est multidisciplinaire faisant intervenir les services d’hépato-gastro-entérologie, de chirurgie digestive, d’oncologie médicale, de radiothérapie, de radiologie, d’anatomo-pathologie et de médecine nucléaire. Il existe des réunions de concertation pluridisciplinaire d’oncologie digestive hebdomadaire pour décider du traitement. Il existe aussi une réunion de recours inter-régionale pour la prise en charge des tumeurs endocrines.

L’oncologie (ou cancérologie) digestive regroupe le diagnostic et le traitement des cancers de la totalité de l’appareil digestif : oesophage, estomac, colon-rectum et canal anal, mais aussi pancréas, foie et voies biliaires.

Dans le service d’hépato-gastro-entérologie), il existe un plateau performant d’endoscopie digestive qui permet le diagnostic (fibroscopies digestives hautes, coloscopies, écho-endoscopies digestives avec ponctions guidées) et le traitement des cancers digestifs (mucosectomie, cholangiopancréatographies rétrogrades avec pose de prothèse biliaire, pose de prothèse digestive, photothérapie dynamique oesophagienne et biliaire) (docteur Thierry Barrioz et docteur Marc Wangermez).
Les collaborations avec le plateau technique de radiologie interventionnelle et le service de chirurgie digestive permet la réalisation de traitements complexes et innovants (chimioembolisation, radiofréquence, chirurgie des métastases hépatiques et chimiothérapie hyperthermique intra-péritonéale). Les chimiothérapies et les biothérapies ciblées sont délivrées dans le service d’oncologie médicale du pôle régionale de cancérologie.

Dans le domaine de la recherche clinique, de nombreux essais thérapeutiques nationaux ou internationaux concernant les tumeurs digestives peuvent être proposés aux patients volontaires, ce qui leur permet d’avoir accès à de nouvelles molécules ou de nouvelles associations.

De plus, il existe des protocoles de recherche fondamentale notamment sur les complications cutanées des nouveaux agents anti-cancéreux.

 

L’HYPERTENSION PORTALE

L’hypertension portale est l’augmentation de pression de la veine porte qui apporte le sang provenant du tube digestif au foie. Le sang est alors filtré et épuré au niveau du foie puis ressort par les veines sushépatiques pour aller au coeur.

Les principales causes d’hypertension portale sont la cirrhose (alcoolique, virale C, virale B etc…) et les thromboses des vaisseaux du foie.

Consultation pluridisciplinaire entre le docteur Chagneau-Derrode et le docteur Roy (hématologue) un vendredi matin tous les mois pour les malades ayant une thrombose vasculaire hépatique secondaire à un syndrome myéloprolofératif.
Référente régionale en ponction biopsie hépatique trans-jugulaire (PBHTJ) avec mesures hémodynamiques et en TIPS (shunt intra-hépatique porto-cave)

Le docteur Chagneau-Derrode est référente régionale en ponction biopsie hépatique trans-jugulaire (PBHT-J) avec mesure hémodynamiques et en TIPS (shunt intra-hépatique porto-cave)

Il s’agit de deux techniques spécialisées qui ne se font pas dans tous les CHU :

– La PBHTJ permet de biopsier le foie quand il existe des anomalies de la coagulation, quand on prend des anticoagulants, des anti-aggrégants plaquettaires ou quand le malade a de l’ascite. Cet examen se fait sous anesthésie locale sous scopie et dure 15 minutes. On ponctionne la veine jugulaire puis on descend un guide dans une veine sushépatique pour faire la biopsie de foie.

– Le TIPS est un examen très spécialisé qui se fait sous anesthésie générale en salle de radiologie interventionnelle en collaboration étroite entre l’hépatologue et le radiologue échographiste. Cela dure de 1 à 2 heures et se fait sous scopie.

Cela consiste à mettre un stent à l’intérieur du foie entre la veine sus hépatique droite et la branche portale droite. L’objectif du stent est de permettre au sang du tube digestif apporté par la veine porte de pénétrer facilement dans le foie. Ainsi, la pression dans la veine porte diminue et cela permet de faire disparaitre les varices oesophagiennes (responsables d’hémorragie digestive) et l’ascite.