Accéder au mini-site de l’Ifsi.

 

Accueil – Formation aide-soignantFormation cadre de santéFormation infirmier(e) – Formation masseur-kinésithérapeute – Formation ergothérapeute – Formation ambulancier – Formation d’infirmier(e) anesthésistes diplômés d’État

LA FORMATION D’INFIRMIER(E)

LE MÉTIER D’INFIRMIER(E)                                                                           Environnement numérique de travail

L’infirmier(e) “donne habituellement des soins infirmiers sur prescription, ou en application du rôle propre qui lui est dévolu” (ARt R 4311-1 CSP).

Les soins infirmiers qu’ils soient préventifs, éducatifs, curatifs ou palliatifs, intègrent des qualités techniques et relationnelles.

Ils sont réalisés en tenant compte de l’évolution des sciences et des techniques.

Ils ont pour objet, dans le respect des droits de l’homme et des droits du patient, de :

– protéger, maintenir, restaurer et promouvoir la santé physique et mentale des personnes,
– concourir à la mise en place des méthodes et au recueil des informations,
– contribuer à la mise en oeuvre  des traitements,
– participer à la surveillance clinique et à l’application de prescriptions médicales,
– participer à l’évaluation du degré de dépendance des personnes,
– participer à la prévention, à l’évaluation et au soulagement de la douleur.

L’exercice de la profession requiert des capacités d’analyse, d’organisation et de rigueur dans la réalisation des soins.Infirmière<br /><br /><br /><br />

L’infirmier(e) doit posséder une connaissance actualisée de ses responsabilités, en lien avec son domaine de compétences et les règles professionnelles, ainsi qu’un sens éthique développé.

Son rôle est également important dans l’encadrement et la formation d’étudiants, d’élèves ou de personnels soignants.

Pour en savoir plus : Référentiel d’activités


L’infirmier(e) peut exercer son activité professionnelle dans de nombreux lieux :

– en secteur extra hospitalier : ils peuvent être salariés dans des établissements extra hospitaliers, des entreprises ou des associations à caractère humanitaire – exemples: infirmier(e) scolaire, infirmier(e) en centre de soins, infirmier(e) en entreprise, infirmier(e) militaire… OU exercer en libéral en cabinet ou à domicile, après un exercice de 24 mois en structure de soins. L’infirmier(e) libéral a un rôle important à jouer dans l’alternative à l’hospitalisation, le maintien à domicile, la prévention, le dépistage et l’éducation à la Santé.

– en secteur hospitalier soit public, soit privé.

La profession infirmière est représentée par l’ordre national des infirmiers. Pour en savoir plus :

http://www.ordre-infirmiers.fr/

Exemple de rémunération des infirmiers dans la fonction publique.

Les spécialisations possibles :
– infirmier(e) anesthésiste diplômé(e) d’état (Iade) : fiche métier et syndicat national.
– infirmier(e) de bloc opératoire diplômé(e) d’état (Ibode) : fiche métier et site internet.
– infirmière puéricultrice diplômée d’état : fiche métier et site internet.