Coopération internationale : la forte amitié franco-libanaise au cœur des échanges hospitaliers

Le Dr Alexandre Nehmé (au centre), directeur médical de l’Hôpital St Georges, à Beyrouth (Liban), montre à Pascal Roblot (à gauche), doyen de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers, et à Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU de Poitiers, la station héliport construite sur son hôpital, une des deux seules du Liban. Elle accueille uniquement les hélicoptères de l’armée libanaise et ceux de l'Organisation des Nations unies ou des grandes ONG autorisées par le gouvernement libanais. Cet aire permet ainsi la prise en charge des victimes de guerre graves qui arrivent au Liban. Elles sont soignées à St George en priorité ou transférées vers un hôpital plus important selon les blessures.

Dans le cadre de leur politique commune de relations internationales, le CHU de Poitiers et la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers ont participé à une mission au Liban du 17 au 21 avril. Lors de cette mission de coopération hospitalière internationale, la délégation poitevine a rencontré ses partenaires libanais, l’hôpital St Georges et l’université de Balamand, à Beyrouth, et l’université de la Sainte-Famille, à Batroun.

Les liens entre le CHU de Poitiers et le Liban sont anciens, puisque les premiers programmes d’échanges ont tout d’abord commencé en 1993 avec l’accueil d’élèves infirmières libanaises de l’université de la Sainte-Famille. Puis, à partir des années 2000, l’accueil des premiers médecins de l’hôpital St Georges et de l’université de Balamand. A ce jour, le CHU de Poitiers a accueilli douze médecins en formation pour les diplômes de formation médicale spécialisée (DFMS) et formation médicale spécialisée approfondie et plus d’une quinzaine de professionnels paramédicaux en soins infirmiers et kinésithérapie.

Expertise et formations
Cette nouvelle mission avait pour but de rencontrer les nouveaux dirigeants de l’université de Balamand et de l’hôpital St George, nouvellement promus, d’élaborer de nouveaux projets de coopération internationale dans la recherche et la formation continue, d’établir des échanges d’étudiants en médecine et d’internes, de mettre en oeuvre l’accueil de médecins libanais sous le nouveau statut de « fellows » à compter du 1er janvier 2019 et, enfin, de proposer l’expertise hospitalière du CHU pour un futur projet de construction de l’hôpital St Georges. Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU, et le Pr Pascal Roblot, doyen de la faculté de médecine et de pharmacie de Poitiers, ont souligné l’intérêt de renforcer les liens étroits franco-libanais qui unissent Beyrouth et Poitiers dans la coopération.

Le docteur Alexandre Nehmé, directeur médical de l’hôpital St Georges, ajoutera lors du discours de bienvenue à la délégation poitevine : « Quelque chose de très particulier unit nos deux pays et je confirme notre plus grand attachement aux relations fraternelles avec la France et surtout avec Poitiers. »

En novembre prochain, le CHU de Poitiers recevra deux nouveaux médecins de Beyrouth. Ils seront accueillis dans le service d’ORL et de chirurgie viscérale pour une formation d’un an dans le cadre de la préparation d’un DFMS.

De gauche à droite : Jihad Khoury, directeur des relations internationales à l'hôpital St Georges de Beyrouth, Bertrand Debaene, président de la commission médicale d'établissement du CHU de Poitiers, Nathalie Aguillon-Caballero, chargée de mission à la direction de la coopération internationale du CHU de Poitiers, professeure France Cazenave-Roblot, cheffe du service des maladies infectieuses au CHU de Poitiers, Pascal Roblot, doyen de la faculté de médecin et de pharmacie de Poitiers, Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU de Poitiers, Camille Nassar, doyen de la faculté de médecine de l’université de Balamand (Liban), docteur Alexandre Nehmé, directeur médical de l'hôpital St Georges, à Beyrouth (Liban), Céline Biche, directrice au CHU de Poitiers.
De gauche à droite : Jihad Khoury, directeur des relations internationales à l’hôpital St Georges de Beyrouth, Bertrand Debaene, président de la commission médicale d’établissement du CHU de Poitiers, Nathalie Aguillon-Caballero, chargée de mission à la direction de la coopération internationale du CHU de Poitiers, professeure France Cazenave-Roblot, cheffe du service des maladies infectieuses au CHU de Poitiers, Pascal Roblot, doyen de la faculté de médecin et de pharmacie de Poitiers, Jean-Pierre Dewitte, directeur général du CHU de Poitiers, Camille Nassar, doyen de la faculté de médecine de l’université de Balamand (Liban), docteur Alexandre Nehmé, directeur médical de l’hôpital St Georges, à Beyrouth (Liban), Céline Biche, directrice au CHU de Poitiers.